Excuses et pardon

S’excuser pour les fautes des autres, fussent-elles commises es qualité (es défauts ?), n’est-ce pas ôter à l’autre sa responsabilité tout en s’exposant soi-même au ridicule d’une autoflagellation injustifiée ? Imposture suprême : la vierge rose nous prive par ses actes de la part de honte légitime qui nous revient à travers les actes de l’imbécile représentatif. Sous couvert de nous rendre honneur et justice, elle ne fait qu’ajouter de la gêne à la honte.