Observations parisiennes

Le matin aux heures de pointe, les parisiens sont odieux avec un naturel qui force le respect.

L’évolution est de l’espèce est admirable : l’homme est un singe qui s’est redressé, mais en plus, il a appris à dormir debout.

Comme je pense à Chevillard, je me dis qu’il me faudrait un troisième truc pour faire bonne mesure; mais, parisien des heures de pointe à ce moment précis, je dors debout.