Antonymes

Le plus terrible avec les «blancs», «white», et autres «blancos», c’est l’implacable antonymie contenue en creux : en vouloir plus, c’est aussi vouloir moins de «noirs», «blacks» et autres «négros». rien moins.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestDigg thisEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *