Friedhofspark…

Les cimetières américains de Normandie donnent une idée assez juste de ce que serait la surface du monde si l’on avait planté une croix partout où la vie d’un homme s’est arrêtée. (Eric Chevillard)

Friedhofspark

Je n’aurais pas dit mieux, et peut-être en aurait-il dit autant du Friedhofspark de la Pappelallee de Berlin, où les enfants courent autour des tombes, où le partage d’espace entre les vivants et les morts semble résulter des savants calculs d’un scénographe inspiré.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestDigg thisEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *